AU VÉSINET, ON RUGY PLUS FORT !
20 Juil, 2019

Logement de fonction en parfait état rénové pour 75 000 €…

Petit bras notre ex-ministre de la transition énergétique ! Une démission d’un portefeuille de ministre d’Etat pour
« simplement » 63.000€ de travaux dans un logement ministériel de fonctions à l’Hôtel de Roquelaure, VIIème arrondissement.

Au Vésinet on fait plus fort ! 75.000€ de travaux dans le logement de fonction de la Directrice Générale de Services, quasi ministre il est vrai de notre Maire tout puissant… Et pourtant…
Nous ne sommes pas Médiapart, mais nous avons pu établir :

Que le logement en question qui avait été refait intégralement quatre ans auparavant était, lors du départ du précédent occupant, en « excellent état » ainsi que l’établit le constat d’état des lieux de sortie ;

Que ces travaux ont été effectués par une entreprise qui n’avait pas passé de marché avec la Ville et qui n’a fait l’objet d’aucune mise en concurrence ;

Que, selon le Registre du Commerce, l’entreprise en question avait été créée un an avant le début des travaux, que son gérant avait 25ans, qu’elle n’employait aucun salarié et n’avait jamais déposé de comptes au RCS…

Les pièces du dossier sont accablantes (douches à des prix exorbitants, pose de moquette dans l’escalier, changement de sols, changement de cuisine…).

Pourtant, pour notre Maire qui a avalisé cette opération, tout est normal…Au Vésinet on ne démissionne pas. On est au-dessus des lois et donc de la décence.

Comment, dans ces conditions, aurions- nous pu voter le compte administratif 2018 et donner ainsi quitus au Maire pour sa gestion ?

 

Partagez